Cascade de Piscia di Gallu : randonnée au pied d’un géant

Publié le - Mis à jour le

La Cascade de Piscia di Gallu a peut-être plusieurs noms, mais tout le monde tombe d’accord lorsqu’il s’agit de sa beauté. La plus haute cascade de Corse du sud est un des joyaux du massif de l’Ospedale à ne manquer sous aucun prétexte.

Cascade de Piscia di Gallu : randonnée au pied d’un géant

Où se trouve la Cascade de Piscia di Gallu ?

Au milieu du massif de l’Ospedale coule un géant, la cascade de Piscia di Gallu. Plus précisément à San-Gavino-di-Garbini, petite commune jouxtant la superbe vallée de l’Oso, au nord-ouest de Porto-Vecchio.

Avant de devenir une des plus grandes cascades de Corse, culminant à plus de 60 m, elle trouve son origine dans deux petits cours d’eau, les ruisseaux de Petra Piana et de Palavesani. Le premier prend sa source au nord-est de la Punta di u Diamante (1 227 m). Le deuxième provient quant à lui du barrage artificiel de l’Ospedale, construit en 1979 pour alimenter Porto-Vecchio en eau potable.

Une randonnée pleine de surprises jusqu’à la cascade

La Cascade de Piscia di Gallu est la preuve que tout ce qui est beau n’est pas forcément inaccessible (ou presque). Depuis le parking aménagé à cet effet, il faut compter une petite heure pour accéder à cette merveille naturelle très populaire. Mais attendez-vous à vous arrêter en chemin pour profiter de la richesse du paysage de cette partie de la Corse du sud.

Le sentier commence en serpentant doucement le long du ruisseau du Pietra Piana, au cœur de la forêt de l’Ospedale et de ses pins Laricio. Une protection naturelle bienvenue contre le soleil Corse généreux notamment en été, d’autant qu’après un petit passage à gué de la rivière, le sentier s’ouvre sur une partie plus dégagée.

L’ascension d’une petite crête rocailleuse offre un des premiers cadeaux de cette randonnée : une vue imprenable sur la vallée de l’Oso (Osu en corse) en contrebas, et plus loin le Golfe de Porto-Vecchio, qui s’ouvre sur l'azur de la mer Tyrrhénienne. Au niveau de ce point de vue se trouve aussi l’un des deux taffoni (rochers creusés par la pluie et l’érosion) de la randonnée, la Sentinelle, qui semble jouer l’équilibriste en bord de falaise. Le second, un peu plus bas, s’appelle A Sapara, ou “Abri sous roche”.

Si la cascade est déjà visible depuis ce segment, il vaut mieux continuer l’effort un petit peu plus pour en saisir l’immensité. Au programme, une descente de 60 m avalée en dix petites minutes sur un terrain accidenté mais doté de câbles tout du long. Quelques minutes d’effort pour une récompense de poids, avec une vue sur la cascade et sa retombée dans une large vasque verte de jade.


Voir la rando

Les randonnées aux alentours de la cascade

Si elle en est un passage incontournable, la cascade de Piscia di Gallu n’est pas le seul point d’intérêt du massif de l’Ospedale, et loin de là ! Ce paysage marqué par ses éboulis rocheux et forêts de pins regorge de trésors, à commencer par le lac de l’Ospedale. Cette retenue d’eau de 3 millions de m3, perchée à 800 m de hauteur, est entourée d’une riche forêt de pins et de hêtres. Sortez vos chaussures pour vous balader, mais rangez les maillots de bain : bien que tentante, la baignade est interdite dans le lac de l’Ospedale. Et pour une bonne raison : comme on vous le disait plus haut, ce lac artificiel doté d’un barrage sert à alimenter Porto-Vecchio en eau potable.

Si vous voulez prendre la pleine mesure du lac de l’Ospedale, autant prendre de la hauteur, direction la Punta di a Vacca Morta. Ce sommet, qui culmine à 1316 m d’altitude, domine le petit village de Cartalavone. L’ascension au cœur de ce petit massif parsemé de blocs de granite réserve une vue à couper le souffle à son sommet, de la Mer Tyrrhénienne et même des reliefs du Nord de la Sardaigne.

Plus au nord, le Monte Calva s’élève au dessus du village de Zonza. Cet autre sommet offre à son sommet une somptueuse vue au nord sur les aiguilles de Bavella, et au sud le pic de la Punta di U Diamante, observable lors de la randonnée jusqu’à la cascade de Piscia di Gallu.

Toutes les randos

Mais du coup, piscia di Gallu, Ghjaddu ou Ghjàddicu ?

Vous êtes plutôt “Coq”, “Jade” ou “Sapin” ? Non ne partez pas, on vous explique : la Cascade de Piscia di Gallu a différents noms. À l’origine, elle s’appelle “Piscia di u Ghjàddicu”, qui en Corse signifie “Cascade du sapin”, en référence notamment aux nombreux pins Laricio présents dans le massif.

Mais en vous baladant sur internet ou en vous rendant dans des offices de tourisme, vous risquez de tomber sur d’autres noms, comme Piscia di Ghjaddu, qui veut littéralement dire “Cascade de jade”. Une dénomination poétique qui doit son origine aux couleurs vives du bassin dans lequel se jette la cascade.

Et comme le dit l’adage, jamais deux sans trois : vous trouverez également le nom “Piscia di Gallo” ou “Gallu”, très largement utilisé. Et là, difficile d’avancer la licence poétique, la traduction signifiant “La pisse du coq”. Faites votre choix !

Quelques infos à savoir avant de visiter la cascade de Piscia di Gallu