Tim, notre baroudeur à l'oeil vif : Tim conjugue les sorties à vélo et la photo, deux passions

Tim, notre baroudeur à l'oeil vif : Tim conjugue les sorties à vélo et la photo, deux passions

Envie de s'évader le temps d'une balade à vélo autour de Bordeaux ? Alors opte pour les parcours variés préparés par Tim, notre baroudeur Bordelais d'adoption.

Le baroudeur, c’est avant tout un amoureux du dehors. Sa mission : arpenter tous les chemins du pays, à la recherche des plus beaux spots, pour créer des traces et les proposer aux utilisateurs de Decathlon Outdoor. Le but, c’est de trouver des endroits peu fréquentés, parfois secrets, et les faire découvrir à tous.

Rien n'échappe à son objectif

Et c’est exactement ce que fait Tim ! Notre baroudeur bordelais, passionné d'audiovisuel, s'est aussi découvert une vocation pour le vélo, un peu poussé par sa femme, il l'admet. Aujourd'hui il arpente les moindres recoins de la région bordelaise, toujours en quête du joli spot secret. Ses passions, ses objectifs ou encore ses projets. Pour vous, on a interrogé notre baroudeur.

"Capter l'instant présent, sans artifices, ni mise en scène"

Ton terrain de jeu, c'est Bordeaux ?

Tout à fait. Je suis arrivé à Bordeaux il y a 12 ans, mais j'ai grandi pas loin, entre le Pays basque et le Béarn. Du coup, je connais beaucoup de spots autour de Bordeaux. Des chemins que j’arpente depuis petit, mais avec plus de liberté. Par exemple, il y a une voie verte le long d'une ancienne voie ferrée, mais c’est un peu redondant de juste la suivre. Alors moi, je vais plus loin et j'explore les alentours.

Comment es-tu devenu baroudeur ?

J'ai été mis en contact avec les équipes de Decathon Outdoor, qui cherchaient justement quelqu'un autour de Bordeaux, via une connaissance. On a échangé un peu et ça a tout de suite matché. On a vraiment une vision commune du vélo qui est hyper sociale.

Le vélo c’est un super facteur de lien social et de rencontres. Pouvoir partager les coins que je connais, que j’ai découverts seul, avec d'autres personnes, c’est cool. Ce sont des moments où le temps ralentit complètement. On vit dans une société pleine de facteurs angoissants autour de nous, donc ce genre de chose ça libère carrément. Si en plus on peut voir des beaux coins…

Bordeaux, vélo, photo

Tu n'as pas que le vélo comme passion dans la vie...

J'aime par-dessus tout la photographie. Avec une mère photographe et un père dans le cinéma, j’ai toujours tenu des appareils dans mes mains. J'ai aussi travaillé dans l’audiovisuel. Quand je me suis mis au vélo, c'était d'abord sans appareil, juste pour prendre l'air.

Puis un jour, je me suis dit qu'il fallait quand même que j'immortalise les superbes paysages que je découvrais. Et parfois je raconte aussi certaines de mes histoires à vélo sur mon site. Finalement entre l’image et le vélo je me retrouve.

Comment arrives-tu à conjuguer les deux ?

A vélo, je n'emmène qu'un seul appareil : un 27 mm. L’équivalent de ce que qu'on voit à l'oeil nu, car je veux rester le plus fidèle possible à ce que les gens vont découvrir. Je veux montrer ce que je vois, avec mon regard de photographe. Mon but, c'est d'amener les gens dans les endroits que j'ai découverts, après c'est à eux de vivre l’instant. Et moi j’immortalise ces moments, toujours dans l'action. Je ne fais jamais poser les gens, c'est essentiel pour moi de capter l'instant présent sans artifice, ni mise en scène.

Toi aussi, deviens baroudeur !

  • Tu ne tiens pas en place
  • Tu connais le coin comme ta poche
  • Tu aimes partager tes connaissances
  • Tu veux mettre ta région en avant
  • Tu prends de jolies photos