Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou

Île-Grande : fausses histoires et vraies légendes

5

(7)

Sur l'îlot Canton, dans les ruines d'une maison, flairer encore la suie. S'imaginer 100 ans plus tôt avec les flammes pour seule lueur

  • À pied

  • Facile

  • 7,4 km
  • 42 m+

Points forts de la rando

  • Carrières et vestiges mégalithiques importants
  • Landes battues par le vent et les vagues
  • Spot idéal à l'ouest de l'île par jour de tempête
  • Station de la LIgue de protection des oiseaux

Détails de la balade

Description de la randonnée

L'Île-Grande est une terre rude. Avant qu'elle ne soit reliée au continent, en 1936, ses habitants étaient considérés comme à part, plus durs au mal et à l'imagination plus fertile. Sans doute l'effet du vent et des vagues.

Partout le littoral y porte les cicatrices de ses carrières de pierre, qui ont produit bien des trottoirs urbains. Les carriers reclus sur les îlots satellites devaient surement combler leur solitude à faire travailler leur imagination, à inventer des légendes.

Ainsi celle de l'île d'Aval, tombeau du roi Arthur, ainsi l'île Milliau, tombeau de bien des vertus au XXe, ainsi les fées et lutins dont dont disait habités les dolmens et allées couvertes, nombreux ici...

Venir faire le tour de l'île tôt le matin ou au coucher du soleil, c'est s'imprégner de ces histoires et de ces légendes.

5 • 7 avis

claire

antoine

Départ de la rando