Aiguilles de Bavella : randonnées chez des colosses aux pieds de granite

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 8 janvier 2024

Les aiguilles de Bavella sont comme une couronne de pierre coiffant le Parc naturel régional de Corse. Interdiction formelle de passer à côté de cette pépite située à Quenza lors de votre visite de la Corse-du-sud ! Baladeur amateur charmé par les piscines naturelles toutes proches, fan de grande randonnée attiré par le mythique GR® 20, ou juste amoureux de la nature : la région sauvage de ces sept géants de granite saura vous combler. On vous a sélectionné les meilleurs parcours sur notre appli rando, suivez le guide !

Les aiguilles de Bavella sont comme une couronne de pierre coiffant le Parc naturel régional de Corse. Interdiction formelle de passer à côté de cette pépite située à Quenza lors de votre visite de la Corse-du-sud ! Baladeur amateur charmé par les piscines naturelles toutes proches, fan de grande randonnée attiré par le mythique GR® 20, ou juste amoureux de la nature : la région sauvage de ces sept géants de granite saura vous combler. On vous a sélectionné les meilleurs parcours sur notre appli rando, suivez le guide !

Croix de Leccia : une randonnée facile au pied des Aiguilles de Bavella

Qu’ils sont impressionnants, ces sept pics acérés, balayés par les vents ! On prend la pleine mesure des Aiguilles de Bavella en arrivant au bien nommé col de Bavella (1208 m), situé à quelques kilomètres au nord des villages de Zonza et de Quenza, en Corse-du-sud. Depuis ce premier point de vue, ces gratte-ciels géologiques - la plus haute, la Punta Alta, culmine à près de 1857 m - révèlent une riche palette de couleurs, allant d’un gris sombre à un rouge clair, presque rosé. Le résultat : un contraste saisissant avec la mer verte de pins Laricio, qui semble lécher les falaises escarpées.

Aussi appelés tours d’Asinau, les sept remparts rocheux invitent à la balade et promettent des panoramas grandioses sur le parc et tout le massif de Bavella. Ça tombe bien, il y a une randonnée (assez) facile, accessible depuis le col, l’ascension jusqu’à la Croix de Leccia.

Pour rester dans la thématique religieuse, la balade commence au niveau de la statue de Notre-Dame-des-Neiges. Impossible de manquer la sainte patronne de Bavella, qui trône au-dessus de son monticule de pierre depuis 1953 et où se rendent des pèlerins tous les 5 août.

La randonnée en elle-même est assez courte, avec une boucle de moins de deux kilomètres, mais dure deux petites heures pour un dénivelé de 220 m. Une difficulté modérée sur un terrain rocailleux qui vous fera chauffer les mollets, mais qui vous comblera une fois arrivés à destination. Depuis la Croix de Leccia, s’ouvrira devant vous une vue magnifique sur la vallée, la forêt et les falaises alentour.

Mais si vous n’êtes pas rassasié, si vous avez un peu de temps devant vous et que vous n’avez pas peur de parfois utiliser vos mains, pourquoi ne pas rejoindre la boucle du tour des Aiguilles ? Pour ce faire, plutôt que de redescendre sur la gauche en direction du col, tournez à droite en direction de la Bocca di u Truvone. Au menu : une boucle de six heures, une petite portion du GR® 20, et un détour possible pour gravir la Punta di a Vacca, la seule aiguille accessible à la randonnée.

Si Serge Gainsbourg était le Poinçonneur des Lilas, qui est alors le Poinçonneur de Bavella ? Amis des bizarreries de Dame Nature, on vous donne rendez-vous de l’autre côté du col de Bavella pour partir à la découverte du Trou de la Bombe. Aussi appelé Tafonu di u Cumpuleddu en Corse, ce rond (presque) parfait vous observe du haut de sa montagne.

Pour s’y rendre, il existe une boucle de deux heures au départ du col, qui serpente majoritairement à l’ombre de la forêt de pins, jusqu’à la Bocca di Velaco. Les derniers mètres rocailleux incluent un petit moment d’escalade, avec comme récompense une vue imprenable sur ce trou de 8 mètres de haut creusé par l’érosion.

Un petit conseil : cette balade est très prisée, donc privilégiez un départ assez tôt le matin. Mais voyons le bon côté des choses, vous aurez ainsi plus de temps au retour pour profiter pleinement de la vue majestueuse sur les Aiguilles de Bavella.

Se frotter au mythique GR® 20 autour des Aiguilles de Bavella

Depuis le col de Bavella, vous pouvez mettre le cap au nord, destination le Monte Incudine. Avant d’arriver au niveau de ce point culminant de Corse-dusud (2134 m), vous vous lancerez sur le même tracé que le tour des Aiguilles, avant de bifurquer à droite sur le GR® 20. Ce sentier escarpé - qui passe non loin du refuge d’Asinau (1536m) et de la bergerie du même nom - offrira un paysage à couper le souffle. Et qui sait, vous aurez peut-être la chance d’y croiser I muvrini ( Non, pas le groupe de musique, mais les mouflons corses, ovins endémiques du massif de Bavella).

En direction du Monte Incudine

Depuis le col de Bavella, vous pouvez mettre le cap au nord, destination le Monte Incudine. Avant d’arriver au niveau de ce point culminant de Corse-du-sud (2134 m), vous vous lancerez sur le même tracé que le tour des Aiguilles, avant de bifurquer à droite sur le GR® 20. Ce sentier escarpé - qui passe non loin du refuge d’Asinau (1536m) et de la bergerie du même nom - offrira un paysage à couper le souffle. Et qui sait, vous aurez peut-être la chance d’y croiser I muvrini ( Non, pas le groupe de musique, mais les mouflons corses, ovins endémiques du massif de Bavella).

En direction du refuge d'I Paliri

Lorsqu’ils arrivent au col de Bavella, les randonneurs du GR® 20 qui ont commencé leur itinérance dans le nord ont déjà quelques ampoules, mais voient le bout du tunnel : ils attaquent une des dernières parties du tracé. L’arrivée à Conca n’est plus très loin, mais ils doivent encore monter jusqu’au refuge d’I Paliri, dernier du tracé, avant de faire les 13 derniers kilomètres jusqu’à la ligne d’arrivée.

La montée jusqu’au col de Foce Finosa se fait au milieu de la végétation, et l’arrivée au refuge - l’un des plus bas du GR® 20 - se fait dans une nature préservée, où l’influence de la mer qui se rapproche se fait sentir.

Vos questions à propos des Aiguilles de Bavella