Vallée des Traouïero, intrigante balade en Bretagne

Publié le 28 novembre 2023 - Modifié le 6 février 2024

Amateurs de forêts et de légendes, découvrez la vallée des Traouïero, dans les Côtes-d’Armor ! Nichée entre les communes de Perros-Guirec et de Trégastel, la vallée des Traouïero recèle des trésors typiques de Bretagne. Venez marcher le long du ruisseau Kerougant, au milieu d’un chaos granitique : peut-être verrez-vous sur le sentier des korrigans, ces petits lutins qui peuplent les denses forêts bretonnes. Itinéraires, point de départ et pépites à ne pas manquer : on vous explique tout sur la vallée des Traouïero, et comment y aller avec notre app de rando gratuite.

Amateurs de forêts et de légendes, découvrez la vallée des Traouïero, dans les Côtes-d’Armor ! Nichée entre les communes de Perros-Guirec et de Trégastel, la vallée des Traouïero recèle des trésors typiques de Bretagne. Venez marcher le long du ruisseau Kerougant, au milieu d’un chaos granitique : peut-être verrez-vous sur le sentier des korrigans, ces petits lutins qui peuplent les denses forêts bretonnes. Itinéraires, point de départ et pépites à ne pas manquer : on vous explique tout sur la vallée des Traouïero, et comment y aller avec notre app de rando gratuite.

  • Longueur : 3,8 km
  • Durée : environ 1h15
  • Dénivelé positif : 56 m D+
  • Difficulté : randonnée facile
  • Point de départ : route de Randreus, Perros-Guirec (Côtes-d’Armor)

On peut très bien être un expert de la géographie et un piètre traducteur. Prenez le cas des cartographes de Louis XVI et de la vallée des Traouïero.

Devant dessiner le plan de ce val verdoyant et mystérieux, situé en Bretagne entre Perros-Guirec et Trégastel, ils ont simplement repris le nom qu’utilisaient les locaux, sans en chercher la signification. Sauf qu’en breton, “Traouïero” veut dire … vallée. Bienvenue dans la “vallée des vallées” !

Cette vallée (il s’agit en réalité de deux vallées, mais ne compliquons pas tout) suit le cours sinueux du ruisseau Kerougant qui, après l’étang de Lost Logoden, s’écoule jusqu’à la mer ; elle est là, à quelques kilomètres au nord, après le port de Ploumanac’h.

Pourquoi aller visiter la vallée des Traouïero ?

La forêt de vallée des Traouïero en balade

Possédant pas moins de sept entrées différentes, la vallée des Traouïero peut se faire au cours de randonnées plus ou moins longues. Mais pour être sûr de ne pas en manquer une miette, on vous conseille une balade en forme de 8 qui, en moins de 4 kilomètres, passe par toutes les pépites cachées sous l’épais feuillage de la vallée.

À peine élancé sur les sentiers, on est happé par l’ambiance mystérieuse de la vallée, notamment dûe à sa végétation luxuriante. Sa dense forêt primitive, faite de châtaigniers, d’aulnes ou encore de chênes, abrite aussi des géraniums primitifs ou des fougères osmondes, une espèce vieille de 300 millions d’années. Soit l’âge du gigantesque chaos granitique qui se déploie dans la forêt.

En randonnée dans la vallée des Traouïero.

Certaines pierres, si massives, ont même servi d’abris, auprès desquels passent les chemins aménagés. C’est le cas de la grotte des Contrebandiers, qui a été utilisée comme écurie pendant la guerre. C’est aussi le cas de la grotte du Lépreux, où un ermite travaillant dans la pierre, Yan ar Pronz, a vécu au XIXe siècle.

Le granit est omniprésent dans la vallée des Traouïero, et des traces de son exploitation sont visibles en balade, à l’image des huit piliers qui surgissent au détour d’un chemin. Ce sont les vestiges d’un pont roulant qui, au XIXe siècle, permettait de déplacer les blocs extraits des carrières toutes proches.

Mais au rayon des bizarreries, la vallée des Traouïero vous réserve d’autres surprises : au milieu de la forêt, vous croiserez la route d’une pierre tombale de 1833 transformée en passerelle, ou encore d’un village de korrigans, niché à l’abri d’une grotte. Et, qui sait, verrez-vous le Scorfel, ce petit dragon vert légendaire qui se cacherait dans la vallée …

Vos questions à propos de la vallée des Traouïero