Calanque de l’Erevine : la perle de la Côte Bleue en rando

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 18 janvier 2024

Elle n'est pas la plus grande, pas la plus inaccessible, et c'est sûrement ce qui fait tout son charme. Découvrez avec nous la jolie Calanque de l'Erevine, joyau de la région Provence-Alpes-Côte-D'azur (Paca). On a compilé pour vous les balades menant à cette crique facilement accessible depuis Marseille.

Elle n'est pas la plus grande, pas la plus inaccessible, et c'est sûrement ce qui fait tout son charme. Découvrez avec nous la jolie Calanque de l'Erevine, joyau de la région Provence-Alpes-Côte-D'azur (Paca). On a compilé pour vous les balades menant à cette crique facilement accessible depuis Marseille.

Où se trouve la Calanque de l’Erevine ?

Les calanques. Voilà un mot qui charrie avec lui tout un imaginaire de lieux qu’on a l’impression de connaître sans jamais y être allé. Cela s’applique à merveille à la Calanque de l’Erevine. Car un des premiers mots qui vient à l’esprit est sûrement Marseille. Bingo, cette crique minérale typique de la Méditerranée est toute proche, au nord-ouest de la cité phocéenne, plus précisément à Ensuès-la-Redonne.

Cette plage paradisiaque aux eaux turquoises est un des points forts du sentier des Douaniers, qui s’étend de Niolon au Cap Méjean, et longe la Côte Bleue. Ce sentier doit son origine à la lutte anti contrebande lors de la Révolution. Il fait partie d’un vaste réseau de chemins de randonnée pour découvrir les richesses du littoral et de la chaîne de l’Estaque, aussi appelée chaîne de la Nerthe.

Ceux qui souhaitent profiter du paysage sans trop suer peuvent emprunter le TER qui relie la rade de Marseille à Miramas, le mythique train de la Côte Bleue. Cette ligne de chemin de fer construite au début du XXe siècle sillonne plages et calanques sur près de 32 km.

C’est là, en contrebas du viaduc Baume de Lume sur lequel passe le train, qu’est nichée la Calanque de l’Erevine, reconnaissable grâce à sa tour de concassage du début du XXe siècle et sa petite île accessible à la nage.

Accès à la Calanque de l’Erevine

Il n’y a pas un, mais plusieurs accès à la plage de l’Erevine. Les deux plus connus et empruntés restent les chemins de randonnée qui longent le littoral, depuis Niolon et depuis Méjean.

La Calanque de l’Erevine depuis Niolon

“ Niolon, Niolon, deux minutes d’arrêt! ”. Pour les randonneurs qui ont succombé à l’appel du train de la Côte Bleue pour aller à la Calanque de l’Erevine (en ayant bien pensé à s'asseoir à gauche pour avoir une vue dégagée sur la mer Méditerranée), le terminus se fait à Niolon.

Le début du chemin des Douaniers se situe au sud-ouest du village, au bout du chemin des Poseurs, à quelques pas de la gare. À partir de là, une seule consigne : laissez-vous porter, le chemin est tracé pour vous. Un sentier parfois un peu raide, qui nécessite de troquer les tongs pour de bonnes chaussures.

Vous laissez rapidement la Calanque du Jonquier et son viaduc derrière vous pour cheminer le long du littoral, en passant au niveau notamment de la Calanque du Riflard. Et après une petite heure vous y êtes, la Calanque de l’Erevine vous attend pour une petite baignade en fonction de la saison.

Pour le retour, histoire de varier les plaisirs, on vous propose de passer sous le viaduc Baume de Lume, et de prendre de la hauteur dans l’intérieur des terres. Une ascension rocailleuse qui saura vous récompenser, avec un passage au Fort de Niolon et son panorama sans égal sur la baie de Marseille, l’île du Frioul et même la Montagne Sainte-Victoire si vous avez de la chance.

La Calanque de l’Erevine depuis Méjean

Après une première approche de la Calanque de l’Erevine par l’est, place à une seconde option à l’ouest depuis Méjean. Ce petit hameau côtier d’Ensuès-la-Redonne a déjà de quoi ravir les amateurs de criques, avec les Calanques de Figuières et … de Méjean.

Pour rejoindre celle de l’Erevine, on embarque à nouveau sur le chemin des Douaniers, mais en direction de l’ouest cette fois-ci. Prenez le temps de vous arrêter au cap de Méjean et retournez-vous pour admirer le petit hameau, dont les collines plongent dans l’azur de la Méditerranée. La Calanque de l’Erevine vous attendra avec sa plage de galets quelques minutes après avoir rejoint la ligne de chemin de fer.

Et pour le retour, là encore on va solliciter les mollets en grimpant jusqu’au du Fort de Méjean. Utilisé durant la Seconde Guerre mondiale, il offre un contraste saisissant, avec ses murs taggués où la végétation reprend ses droits.

Les plus belles calanques près de Marseille

Si vous n’êtes pas rassasié en criques et autres paysages de carte postale, direction le Parc national des Calanques, situé au sud de Marseille. Là, à seulement quelques kilomètres des arrondissements les plus méridionaux de la ville se trouvent les plus belles calanques de Marseille, voire même de la région. Et elles sont toutes accessibles via des sentiers tous plus beaux les uns que les autres.

On vous recommande par exemple de vous rendre à la Calanque de Sugiton et sa voisine la Calanque des Pierres tombées. Attention toutefois à bien vous préparer : en plus d'amener de bonnes chaussures de marche et de l’eau en quantité suffisante, pensez aussi à réserver pour la Calanque de Sugiton. Des signes d’érosion sont apparus aux abords de ce lieu très populaire notamment l’été, poussant les autorités à mettre en place un système de réservation gratuit.

Plus à l’ouest, ne manquez pas non plus la Calanque de Morgiou ou encore la Calanque de Sormiou, accessibles depuis Marseille et le quartier des Baumettes. Une proximité qui a des avantages, avec des transports en communs qui desservent régulièrement ces lieux paradisiaques.