Chamechaude, randonnée jusqu’au sommet de la Chartreuse

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 27 février 2024

Une randonnée à Chamechaude est un immanquable pour quiconque est de passage à Grenoble, en Isère. Point culminant du massif de la Chartreuse, ce sommet est très accessible depuis la capitale des Alpes. Depuis le Col de Porte, le Sappey-en-Chartreuse, par le Habert de Chamechaude ou au cours d’une boucle plus longue : il existe de nombreux sentiers de randonnée pédestre menant à Chamechaude et son panorama sur les montagnes qui entourent Grenoble.

Une randonnée à Chamechaude est un immanquable pour quiconque est de passage à Grenoble, en Isère. Point culminant du massif de la Chartreuse, ce sommet est très accessible depuis la capitale des Alpes. Depuis le Col de Porte, le Sappey-en-Chartreuse, par le Habert de Chamechaude ou au cours d’une boucle plus longue : il existe de nombreux sentiers de randonnée pédestre menant à Chamechaude et son panorama sur les montagnes qui entourent Grenoble.

Grenoble n’a pas volé son surnom de “Capitale des Alpes”. Depuis le cœur de la principale ville d’Isère, les montagnes vous entourent, elles semblent à portée de main. Des trois massifs qui bordent le bassin grenoblois, le massif de la Chartreuse a une particularité : son point culminant est accessible avec des randonnées à moins de trente minutes en voiture (et en bus) depuis le centre-ville.

Ce sommet, c’est Chamechaude. Ce nom, issu du latin, peut se traduire par "cime, pâturage de montagne dénué de végétation". Il suffit de voir ce sommet calcaire, très pierreux, ceinturé par une épaisse forêt de sapins, hêtres et épicéas, pour faire le lien.

Culminant à 2082 mètres de haut au sud du Parc naturel régional de Chartreuse, Chamechaude est un lieu de randonnée pédestre très prisé des Grenoblois, et plus généralement des habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Suivez le guide on vous emmène en balade jusqu’à Chamechaude, le toit de la Chartreuse.

Chamechaude depuis le col de Porte

Pour une randonnée (plutôt) facile jusqu’à Chamechaude, rendez-vous au col de Porte (1326 m), sur la commune de Sarcenas. Cet itinéraire de randonnée passant par la face ouest de la montagne, avec un dénivelé positif de près de 730 mètres, démarre au niveau du domaine nordique de Chamechaude : en effet, en hiver, le versant occidental du sommet se transforme en une petite station de ski.

Le parcours de randonnée commence d’ailleurs en remontant la piste bleue, avant de s’enfoncer dans la forêt sectionale de Montquaix. Le sentier serpente à l’abri des arbres pendant un temps, jusqu’à un changement total de décor après la cabane de Bachasson.

Une fois la ceinture verte de la forêt dépassée, Chamechaude dévoile toute sa minéralité. Le chemin très pierreux passe devant le biscornu monolithe de la Folatière, et remonte une pente dénudée jusqu’à l'arête sommitale. Il ne reste plus qu’un passage plus vertical, où l’on s’aide de ses mains et d’une chaîne sertie dans la roche, pour atteindre la croix qui coiffe la montagne.

Après deux petites heures de marche, le panorama grandiose de Chamechaude se dévoile alors tout autour de vous. En regardant en direction du col de Porte vous apercevez en face les sommets de la Pinéa (1771 m) et du Charmant Som (1867 m), autres randonnées immanquables de la Chartreuse. À l’est, en direction de la Savoie, ressortent notamment la Dent de Crolles (2062 m) et les Lances de Malissard. De l’autre côté, par-delà l’Écoutoux (1406 m) et les barres du mont Saint-Eynard (1379 m), vous embrassez les Alpes du regard. L’imposant massif de Belledonne vous fait face et, au sud-ouest, les monts du Vercors se détachent au-dessus du bassin grenoblois.

Assis au sommet, prenez le temps de vous imprégner de ce qui vous entoure… et vous survole : vous pourrez peut-être apercevoir des oiseaux montagnards comme des tétras lyre ainsi que des chocards à bec jaune. Ces derniers, peu farouches, prennent la pose sur les rochers, à la recherche de nourriture. Gare à votre casse-croûte !

Variante par le Habert de Chamechaude depuis le Sappey

Si la majorité des randonneurs partent du col de Porte, il est possible de rejoindre Chamechaude depuis le Sappey-en-Chartreuse, au sud du sommet. Cet itinéraire de randonnée est un peu plus long, présente un dénivelé frisant les 1000 mètres, et possède des passages techniques à la fin selon les voies choisies.

Le sentier part du centre du village en suivant en forêt le tracé du GR® 9 et le GRP® "Tour de Chartreuse" jusqu’au Habert de Chamechaude. Ce refuge, utilisé par les bergers pendant l’estive, est dominé par la face est de Chamechaude et ses impressionnantes falaises calcaires.

Plusieurs options s’offrent à vous en fonction de votre expérience en montagne. Deux chemins partent de chaque côté : à gauche vous pouvez retrouver le versant occidental et la cabane de Bachasson en empruntant le chemin qui passe par la source du pré Boiteux. À droite, vous pouvez contourner par le nord et atteindre Chamechaude par le Jardin, avec quelques passages vertigineux où il faut utiliser les mains.

Mais ce haut lieu de l’escalade de Chartreuse possède un autre accès encore plus vertical, avec la voie de Chamechaude par la Brèche Arnaud. Casque, mousquetons ou encore cordes : expérience et matériel sont nécessaires pour gravir ce couloir de 150 mètres de haut. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un chamois (qui peuplent d’ailleurs le nord et l’est de Chamechaude), privilégiez l’itinéraire classique décrit plus haut.

À savoir avant d'aller à Chamechaude