Dent d’Oche : randonnée avec vue sur les sommets du Chablais

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 7 février 2024

Plutôt célèbre dans le massif du Chablais, la rando de Bernex à la dent d’Oche est assurément un parcours “pépite” en Haute-Savoie, récompensé par un panorama merveilleux. À condition d’être bien préparé ! On vous présente notre meilleure randonnée à la dent d’Oche, mais aussi plein d’idées pour explorer les environs.

Plutôt célèbre dans le massif du Chablais, la rando de Bernex à la dent d’Oche est assurément un parcours “pépite” en Haute-Savoie, récompensé par un panorama merveilleux. À condition d’être bien préparé ! On vous présente notre meilleure randonnée à la dent d’Oche, mais aussi plein d’idées pour explorer les environs.

Si, comme nous, vous adorez prendre de la hauteur et vous lancer sur des sentiers aux vues sensationnelles, alors la randonnée à la dent d’Oche devrait vous plaire ! Direction la région Auvergne-Rhône-Alpes et le massif du Chablais, à deux pas de la frontière suisse. Au programme : un beau dénivelé et des passages techniques (pas forcément accessibles à tous), certes, mais aussi une rencontre avec des chamois, bouquetins et marmottes, une pause fromage pour reprendre des forces dans un chalet typique de nos montagnes, ou encore une chasse aux trésors pour tenter d’observer les discrètes gentianes bleues des Alpes. Mais, surtout, grimper la dent d’Oche (2221 m), c’est s’offrir un panorama grandiose sur le lac Léman et même un aperçu du mont Blanc.

Après tous ces bons arguments, vous devriez déjà être en train de prévoir un séjour en Haute-Savoie ! Et comme ça nous fait drôlement plaisir, on vous explique tout ce qu’il faut savoir pour grimper à la dent d’Oche et randonner dans les environs.

Et si vous veniez randonner à la dent d’Oche ?

Si, comme nous, vous adorez prendre de la hauteur et vous lancer sur des sentiers aux vues sensationnelles, alors la randonnée à la dent d’Oche devrait vous plaire ! Direction la région Auvergne-Rhône-Alpes et le massif du Chablais, à deux pas de la frontière suisse. Au programme : un beau dénivelé et des passages techniques (pas forcément accessibles à tous), certes, mais aussi une rencontre avec des chamois, bouquetins et marmottes, une pause fromage pour reprendre des forces dans un chalet typique de nos montagnes, ou encore une chasse aux trésors pour tenter d’observer les discrètes gentianes bleues des Alpes. Mais, surtout, grimper la dent d’Oche (2221 m), c’est s’offrir un panorama grandiose sur le lac Léman et même un aperçu du mont Blanc.

Après tous ces bons arguments, vous devriez déjà être en train de prévoir un séjour en Haute-Savoie ! Et comme ça nous fait drôlement plaisir, on vous explique tout ce qu’il faut savoir pour grimper à la dent d’Oche et randonner dans les environs.

L’itinéraire classique pour accéder au sommet de la dent d’Oche démarre à Bernex (les puristes savoyards prononceront “Berné”), et plus précisément à la Fétiuère (1206 m). Soyez prévenus, ce parcours n’est pas une randonnée facile et ne prévoit pas de mise en jambe ! La pente est sérieuse dès le départ, mais protégée de la chaleur à l’ombre d’une forêt de sapin. Les chalets d’Oche (1639 m) apparaissent ensuite, symboles d’une petite pause bienvenue. On remplit les gourdes pour la suite, puis on repart en direction du col de Rebollion.

Le sentier se fait plus rocailleux, très exposé au soleil mais, déjà, les premiers panoramas apparaissent et la motivation reste au rendez-vous pour cette belle rando à la dent d’Oche. Le premier défi technique se rencontre juste avant l’arrivée au refuge d’Oche, au franchissement d’un passage rocheux assez raide (guidé par une chaîne, pour l’équilibre). On reste prudent, stable sur ses deux jambes, et enfin, le célèbre refuge de la dent d’Oche (2114 m) apparaît, apportant avec lui la vue à couper le souffle qu’on vous a promise, sur le mont Blanc et le lac Léman.

Les randonneurs fortement sujets au vertige et les familles choisiront de s’arrêter ici, car la suite de la randonnée à la dent d’Oche traverse des passages assez aériens (mais vous pouvez déjà vous féliciter pour cette belle ascension, et peut-être même prévoir de passer la nuit au refuge de la dent d’Oche pour un réveil magique face au lever du soleil). Pour les grands habitués du milieu montagnard, un panorama à 360 degrés vous attend au sommet, avec une vue imprenable sur le massif du Chablais, le mont Blanc et le lac Léman en contrebas. La descente se fait par le même chemin, ou en effectuant une boucle par le col de Planchamp (n’oubliez pas d’emporter un peu de monnaie pour acheter du fromage au retour par les chalets d’Oche !).

Le massif du Chablais regorge de sentiers de randonnée. On a donc plein de destinations sous le coude pour vous faire découvrir les environs de la dent d’Oche, et il y en aura pour tous les goûts !

Pour les amoureux des lacs de montagne, rendez-vous à celui de Neuteu ou au superbe lac de Darbon. Dépaysement assuré auprès de cette eau turquoise enclavée dans un bel écrin rocheux, accessible depuis le lac (encore un !) de la Bise, ou même en prolongement de votre randonnée à la dent d’Oche (pour les plus courageux qui auraient encore de la force dans les mollets). Le lac de la Case est également réputé pour les nombreuses marmottes sifflant à proximité.

Avis aux grands randonneurs à la recherche d’un défi sportif, on a ce qu’il vous faut ! Si la randonnée à la dent d’Oche vous a mis en appétit, pourquoi ne pas la transformer en trek de plusieurs jours ? Poursuivez votre chemin en direction du château d’Oche (2 197 m), des Cornettes de Bise (2 432 m) ou encore du Grammont (2 172 m), pour une randonnée d’anthologie dans le massif du Chablais !

Vos questions sur la dent d’Oche