Les pertes de l’Ain, balade gagnante dans le Jura

Publié le 15 janvier 2024 - Modifié le 16 février 2024

Découvrez les pertes de l’Ain en randonnée, une curiosité géologique du massif du Jura (39), en région Bourgogne-Franche-Comté. Venez à Bourg-de-Sirod voir ces cascades qui jaillissent de gorges aussi étroites qu’impressionnantes. À quelques kilomètres de la source de l’Ain, les pertes de l’Ain offrent un spectacle saisissant au cours de balades accessibles à faire en famille. Laissez-vous guider par notre application de randonnée 100% gratuite, pour profiter à 100% des pertes de l’Ain.

Découvrez les pertes de l’Ain en randonnée, une curiosité géologique du massif du Jura (39), en région Bourgogne-Franche-Comté. Venez à Bourg-de-Sirod voir ces cascades qui jaillissent de gorges aussi étroites qu’impressionnantes. À quelques kilomètres de la source de l’Ain, les pertes de l’Ain offrent un spectacle saisissant au cours de balades accessibles à faire en famille. Laissez-vous guider par notre application de randonnée 100% gratuite, pour profiter à 100% des pertes de l’Ain.

L'ain qui sillone dans la forêt aux pertes de l'Ain

Où se trouvent les pertes de l’Ain ?

Les pertes de l’Ain se trouvent dans le village de Bourg-de-Sirod, une commune du département … du Jura, bien évidemment !

Car oui, il y a un piège : la source de l’Ain ne jaillit pas dans le département éponyme, mais bien dans le Jura, à huit kilomètres des gorges des pertes de l’Ain.

L'eau qui coule dans les pertes de l'Ain

C’est quoi au juste, une “perte” ?

Alors oui, ce sont des “pertes”, mais pas besoin de lancer un avis de recherche, les eaux de l’Ain n’ont pas été égarées. On parle de pertes quand un cours d’eau s’engouffre sous terre, totalement ou partiellement.

Les pertes de l’Ain ont été créées il y a 10 millions d’années, lorsque l’eau s’est frayé un chemin entre le plateau de Champagnole et celui de Nozeroy. Mais avec le temps, l’érosion a fait son travail : la pierre calcaire s’est effritée et la voûte s’est effondrée, créant une gorge pouvant atteindre 15 mètres de profondeur.

Que voir pendant une rando aux pertes de l’Ain ?

Les rochers des pertes de l'Ain et les passerelles de randonnée

Tout ce qui est beau n’est pas forcément compliqué d’accès : les pertes de l’Ain en sont un bon exemple. En effet, le clou du spectacle, à savoir l’eau qui jaillit en cascades depuis les roches effondrées, se trouve à Bourg-de-Sirod, au bord de la route des Forges.

Un nom qui vient du passé industriel de ce coin du Jura. C’est là qu’étaient implantées des forges qui, jusqu’au XIXe siècle, ont utilisé l’énergie hydraulique de la rivière pour fonctionner. Les forges ont disparu, mais la rivière continue de produire de l’énergie, avec l’implantation dans les anciens bâtiments d’une centrale hydroélectrique.

La centrale hydrolelectrique des pertes de l'Ain à Bourg-de-Sirod

Un sentier aménagé, avec des escaliers métalliques et des passerelles, permet de se faufiler au plus près des gorges. De là, on prend la pleine mesure de ces gorges : d’à peine 2 mètres de large, les pertes de l’Ain s’étendent sur une distance de 100 mètres pour une profondeur allant jusqu’à 15 mètres. Plusieurs panneaux explicatifs vous décrivent en détail ce phénomène.

Si vous êtes d’humeur à vous balader, on vous conseille de continuer par-delà les pertes de l’Ain. Le sentier s’élève en forêt, avec vue sur le val de Sirod, jusqu’aux ruines du château Villain ; ses pierres grises sont comme noyées dans la végétation.

Vous pouvez même pousser la promenade jusqu’au rocher des Commères. Cette curiosité géologique, sorte de tour calcaire sculptée par le temps et l’érosion, est un bonbon pour les passionnés d’escalade. Sur le chemin du retour ouvrez l'œil : la faune est riche dans ce coin du Jura, et vous pourrez même y croiser des chamois !

Vos questions à propos des pertes de l'Ain

Plus d'inspiration rando dans le Jura