Trou de la Mouche : randonnée dans les Aravis depuis La Clusaz

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 7 février 2024

Le Trou de la Mouche, c’est la curiosité de la chaîne des Aravis à voir en randonnée pédestre. Ce passage dans la roche, perché entre Haute-Savoie et Savoie, se découvre au cours d’une rando depuis La Clusaz. Un sentier en boucle qui offre un panorama d'exception sur la combe des Aravis et plus généralement les reliefs du massif des Bornes-Aravis.

Le Trou de la Mouche, c’est la curiosité de la chaîne des Aravis à voir en randonnée pédestre. Ce passage dans la roche, perché entre Haute-Savoie et Savoie, se découvre au cours d’une rando depuis La Clusaz. Un sentier en boucle qui offre un panorama d'exception sur la combe des Aravis et plus généralement les reliefs du massif des Bornes-Aravis.

  • Longueur : Boucle de 9,3 km
  • Durée : Entre 5 et 6 heures
  • Dénivelé positif : 1020 m D+
  • Difficulté : Difficile
  • Point de départ : Parking de l’Arpettaz (La Clusaz, Haute-Savoie)

Le Trou de la Mouche agit comme un cadre dans un musée : magnifique par lui-même, il sublime ce qu’il entoure. Ici, pas de nature morte mais un paysage bien vivant, celui du massif des Bornes-Aravis. L’arche naturelle du Trou de la Mouche, sorte de coup de poinçon dans la roche, se trouve du côté de La Clusaz, à une heure d'Annecy, en Haute-Savoie.

Ce passage emblématique en altitude (2453 m) relie la combe de Paccaly et la combe de Grand Crêt, deux des vallées sommitales typiques de la chaîne des Aravis. Ce site classé “Natura 2000” depuis 2006 se distingue par de douces pentes herbeuses et des barres et falaises calcaires.

Très prisé en hiver par les amateurs de ski de rando, le Trou de la Mouche est avant tout un superbe sentier de randonnée pédestre au milieu des lapiaz et autres cannelures sculptées par l'érosion. Suivez le guide, on vous explique comment atteindre le Trou de la Mouche et en prendre plein la vue.

Rando du Trou de la Mouche : itinéraire de rando

Combe de Paccaly et Trou de la Mouche

Le point de départ de la randonnée pour aller au Trou de la Mouche se trouve à la Clusaz, au Crêt Pollet, dans la vallée des Confins. Le petit parking de l’Arpettaz (1460 m) se situe à quelques kilomètres à l’est, au bout de la... route des Confins. Impossible de le manquer, il est situé à proximité de la… chèvrerie des Confins (décidément). Sec, demi-sec, frais, ou même aux épices : offrez-vous des petites récompenses lactées à la fin de votre balade, vous ne le regretterez pas.

Mais on n'est pas là pour parler gastronomie, alors en route ! Le sentier de randonnée du Trou de la Mouche démarre en empruntant une petite portion du GR® de pays "massif Tournette-Aravis", par la Lanchette, en direction du chalet de Paccaly. Cette courte section sur un large sentier vous sert d'échauffement, avec un très léger dénivelé et une vue dégagée sur votre gauche sur la vallée des Confins et les sommets qui la dominent, comme Croisse Baulet. Une fois arrivés au chalet, bifurquez à droite en direction du chalet de Paccaly d’en Haut (1671 m), que vous atteignez assez rapidement. Le chemin pour y accéder devient plus étroit et sillonne entre alpages et forêts de conifères. Une fois arrivés au chalet (qui tient plus du cabanon), tournez à droite en direction de la combe de Paccaly (le chemin de gauche mène au petit lac alpin de Tardevant, qu’on se réserve pour une future balade).

C’est là que les choses sérieuses commencent : la montée au cœur de la combe de Paccaly consiste en une ascension progressive au cours de laquelle la végétation se fait de plus en plus rare. Au bout de 4,5 kilomètres de rando, vous atteignez un replat, qui vous offre une première vue sur votre objectif. Le Trou de la Mouche est là, sur votre droite, et vous observe depuis ses hauteurs.

Randonnée trou de la mouche

Le sentier devient plus vertical et plus technique lorsque vous atteignez la zone d’éboulis (2300 m) : les pierres peuvent être instables, et la neige peut jouer les prolongations jusqu’au cœur de l’été, alors faites attention. Un décor assez lunaire et minéral menant au passage du Père (2453 m) et à l’arête, qui marque la limite avec la Savoie.

Le chemin le long de l’arête ne présente aucune difficulté, et offre une vue exceptionnelle sur les alentours, à l’image de la toute proche roche Perfia (2499 m). Le seul passage vraiment délicat de la randonnée se trouve en arrivant au pied du Trou de la Mouche, avec une section plus verticale et vertigineuse où il faut mettre les mains, et qui peut s’avérer glissante en cas de gel. Prenez votre temps, rien ne sert de se presser.

Et là, après 5,3 kilomètres et un peu plus de 3 heures de randonnée, vous arrivez au très pictural passage du Trou de la Mouche (2453 m), au travers duquel se dévoile la combe du Grand Crêt. Partout où vous regardez, se dessinent des sommets dont les noms font rêver. Au nord, se détachent les différents sommets des Aravis, de la toute proche tête de Paccaly (2467 m) jusqu’à la pointe Percée (2750 m), point culminant du massif. En balayant le panorama du regard, vous pouvez aussi apercevoir par beau temps la pointe Blanche (2438 m), point culminant du massif des Bornes, le sommet annecien de la Tournette, l’aiguille de la Grande Sassière ou encore le mont Blanc.

Pour terminer la boucle, rien de plus simple, il suffit de descendre dans la combe du Grand Crêt : après un premier passage technique, le chemin descend progressivement au cœur de la Combe, jusqu’aux alpages de la Lanchette. Vous retrouvez alors le GR® de pays "massif Tournette-Aravis" : tournez à gauche, et vous arrivez à votre point de départ. Ça mérite bien un petit peu de fromage non ?

À savoir avant d’aller au Trou de la Mouche