Vallée de Saint Pons : balade verte près de Gémenos

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 24 janvier 2024

Une rivière, des cascades ou encore une abbaye presque millénaire : la balade dans la Vallée de Saint-Pons ne manque vraiment pas de charme. Que vous soyez plutôt petite promenade au fil de l’eau ou bien randonnée intensive jusqu’au Pic de Bertagne tout proche, cet écrin de verdure à 30 km de Marseille saura vous ravir à coup sûr.

Une rivière, des cascades ou encore une abbaye presque millénaire : la balade dans la Vallée de Saint-Pons ne manque vraiment pas de charme. Que vous soyez plutôt petite promenade au fil de l’eau ou bien randonnée intensive jusqu’au Pic de Bertagne tout proche, cet écrin de verdure à 30 km de Marseille saura vous ravir à coup sûr.

Où se trouve la Vallée de Saint-Pons ?

Si proche de grandes agglomérations et pourtant si “nature”! La Vallée de Saint-Pons se situe dans les Bouches-du-Rhône, sur la commune de Gémenos, tout proche d’Aubagne et donc des grandes villes que sont Marseille et Toulon. Et pourtant, il s’agit déjà ici de l’extrémité sud-ouest du Parc naturel régional de la Sainte-Baume : un nom synonyme de falaises, de verdure et de grands espaces, bien connu de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Cette vallée suit le cours de la rivière du Fauge, affluent de l’Huveaune qui prend sa source plus au nord, à Nans-les-Pins. Hêtres, pins, tilleuls ou bien houx hirsutes : ce cours d’eau, central dans l'écosystème de la vallée, est à l’origine de la richesse de la forêt du Parc départemental de Saint-Pons. La flore en bénéficie, tout comme la faune, avec la présence notamment du petit rongeur le muscardin, de chevreuils, mais aussi d’oiseaux comme le cingle plongeur ou encore l’aigle de Bonelli.

Petite randonnée dans la vallée de Saint-Pons

Le domaine, propriété du département depuis 1972, est bien aménagé, rendant très accessible ce lieu plein de vie. On vous propose un petit sentier de moins de 5 km qui, en moins de deux heures, vous permet d'apprécier tous les trésors disséminés le long du Fauge.

Le sentier débute à la sortie de Gémenos, sur un parking créé à cet effet le long de la Départementale 2 ou … “Route de Saint-Pons”. C’est là que se trouve la Maison du parc de Saint-Pons. Il suffit ensuite de suivre le sentier balisé par les marques rouges et jaunes du GR2013, qui remonte la rivière.

Le premier point d’intérêt de cette promenade relativement plate arrive après avoir retraversé (en faisant attention), la D2 : le Paradou. Ce grand bâtiment du XVIIe siècle est un témoin du passé préindustriel, manufacturier de la vallée, car il s’agit là d’un des 4 moulins à papier fondés par le Marquis d’Albertas au bord du Fauge. Ces édifices fonctionnaient grâce à des chutes d’eau dotées de roues à aubes. Le papier (notamment papier à cigarette) ici produit était vendu localement, mais aussi exporté par-delà les mers depuis le port de Marseille. Abandonné pendant le XXe siècle, le Paradou a été restauré à l’aide d’un chantier d’insertion piloté par le Département.

Après le pan économique, le pan religieux : de l’autre côté du Fauge, après un petit pont, vous trouverez la modeste Chapelle Saint-Martin, première église paroissiale de Gémenos-le-Vieux. Une première fois citée dans des écrits en 1080 la chapelle, avec son architecture de style roman, date du XIIIe siècle.

En reprenant le sentier en direction du nord-est, vous passerez devant le moulin du Foulon, qui date lui du XVIe siècle, avec de l’autre côté de la rivière la Blancherie : une ferme devenue auberge puis redevenue ferme, qui fournissait alors le lait pour les habitants de Gémenos. En continuant votre chemin, vous passerez au niveau du Moulin de Cuges et de sa très photogénique cascade moussue et son accumulation de tufs. Acquis par le Marquis d’Albertas en 1840, ce moulin du XIe siècle a la particularité d’avoir une roue à aubes horizontale.

Et le clou de la balade est là, niché au milieu des arbres, l'abbaye cistercienne de Saint-Pons. D’abord monastère fondé en 1205 par les moines du Thoronet pour y installer une communauté féminine, elle prend le titre d’abbaye en 1223. Idéalement située au bord du Fauge et de son énergie hydraulique alors inexploitée - la rivière a la spécificité de couler 365 jours par an - elle devient un un lieu de production industriel et agricole important de la région.

Mais inquiètes et lassées par les épidémies ou encore le brigandage fréquent dans ce lieu isolé, les moniales vont abandonner les bâtiments en 1426 pour se réfugier à Marseille. Passée de mains en mains depuis, dont celles du puissant Marquis d’Albertas, l’abbaye a été rénovée par le Département. Bien que fermée au public la plupart du temps, elle est ouverte à certains moments de l’année, lors des journées du patrimoine ou sur demande pour des visites de groupes.

Les autres balades autour de la vallée de Saint-Pons

Une fois la petite déambulation au bord du Fauge effectuée, vous voulez voir plus de la vallée de Saint-Pons et de ses environs ? C’est normal et on a pensé à tout, avec trois idées de randonnées et balades.

Monter au Mont Cruvelier depuis la Vallée de Saint-Pons

Après le fond de la vallée, on prend de la hauteur depuis le parking du Parc départemental de Saint-Pons, direction le Mont Cruvelier. Le sentier pour atteindre ce mont qui culmine à 574 m démarre comme notre balade dans la vallée, sauf qu’avant le Paradou, vous prendrez un sentier qui monte sur votre droite.

La randonnée ne présente pas de difficultés particulières, le chemin présentant une montée relativement constante en laissant la vallée dans votre dos. Après une bonne heure de marche, vous atteindrez le Mont Cruvelier, et son panorama plein sud. Vous verrez notamment la rade de Marseille, qui rappelle la proximité de la mer, oubliée tant cette vallée semble reculée.

La boucle continue ensuite au niveau du Sommet du Brigou, avant de redescendre pour retrouver le cours du Fauge, où vous prendrez à gauche pour revenir à votre point de départ.

Pic de Bertagne, une randonnée pour dominer la Vallée de Saint-Pons

Pas encore assez haut pour vous le Mont Cruvelier ? Qu’à cela ne tienne, et si on s’attaquait au point culminant des Bouches-du-Rhône ? Direction le Pic de Bertagne et ses 1043 m d’altitude. Il existe différentes manières de se rendre à ce géant du massif de la Sainte-Baume et du Parc naturel régional de la Sainte-Baume, qui domine de son gigantisme la vallée de Saint-Pons.

Le plus simple est sûrement de remonter la Départementale 2 jusqu’à Plan-d’Aups-Sainte-Baume, à la limite méridionale du Var, pour avaler à pieds les quelques 465 m de dénivelé positif. Un autre point de départ peut se faire sur le versant des Bouches-du-Rhône du colosse, avec une boucle de 3 heures qui commence au cœur des lacets du col de l'Espigoulier.

Si vous vous sentez de marcher un peu plus longtemps (et de grimper un peu plus), une boucle de 13 km pour presque 1000 m de dénivelé positif démarre plus bas, sur un sentier accessible depuis le Parc départemental de Saint-Pons.

Et pour ceux qui ont envie de pédaler un peu (beaucoup), on vous propose une boucle VTT 18 km au départ de Gémenos et qui grimpe dans la forêt jusqu’au Col de Bertagne.

Il suffira d’un petit détour pour grimper jusqu’en haut du Pic, pour apprécier sa vue panoramique sur le Var et les Bouches-du-Rhône.

Balade culturelle à Aubagne

Bon, vous avez assez sué comme ça, et si on se reposait un peu les mollets avec une petite balade culturelle à Aubagne ? La commune se situe à quelques kilomètres à l’ouest de la Vallée de Saint-Pons. Embarquez avec nous pour une promenade d’1h30 dans les ruelles de son centre historique.

Découvrez la ville natale de Marcel Pagnol, et plongez dans l’ambiance des textes de l’écrivain, qui a tant été inspiré par son territoire et les collines environnantes. Une promenade qui permet aussi d’en découvrir un peu plus sur les santons de Provence, figurines d’argile peintes qui ont fait la renommée de ce coin des Bouches-du-Rhône.

Quelques choses à savoir avant d’aller dans la Vallée de Saint-Pons