Lac de Crop : le top de la rando de Belledonne

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 23 janvier 2024

Le lac de Crop est une des randonnées emblématiques à faire du côté de Grenoble, à Saint-Agnès. Ce lac de montagne est l'un des nombreux que compte le massif de Belledonne, en Isère. Un sentier qui remonte sans grande difficulté en sous-bois, avant de déboucher sur un lac d’origine glaciaire où il n’est pas rare de voir des bouquetins : le programme de la balade vous plaît ? Suivez le guide pour une randonnée au lac de Crop !

Le lac de Crop est une des randonnées emblématiques à faire du côté de Grenoble, à Saint-Agnès. Ce lac de montagne est l'un des nombreux que compte le massif de Belledonne, en Isère. Un sentier qui remonte sans grande difficulté en sous-bois, avant de déboucher sur un lac d’origine glaciaire où il n’est pas rare de voir des bouquetins : le programme de la balade vous plaît ? Suivez le guide pour une randonnée au lac de Crop !

  • Longueur : 8,4 km
  • Durée : environ 4h30 aller-retour
  • Dénivelé : 758 m D+
  • Difficulté : moyenne / difficile
  • Point de départ : parking du pont de Betta (Laval-en-Belledonne, Isère)

Vous aimez les randonnées qui mènent à des lacs de montagne ? Le massif de Belledonne est là pour vous servir. Lac blanc, lac du Crozet, lac du Domenon, ou encore les multiples lacs des 7 Laux. On ne va pas vous faire une liste à la Prévert, vous l’avez compris : ce coin d’Isère, en Auvergne-Rhône-Alpes, regorge de lacs perchés en altitude. La liste ne serait pourtant pas complète sans mentionner le joli lac de Crop, destination de notre randonnée du jour.

Situé sur la commune de Saint-Agnès, ce petit lac perché à 1924 mètres d’altitude offre l’expérience lacustre typique des sommets isérois. Une montée progressive à l’abri de la forêt alpine, qui finit par se découvrir et déboucher dans une combe où la neige joue parfois les prolongations. Type de sentier, parcours ou encore difficulté : on vous explique le meilleur itinéraire de rando au lac de Crop.

Randonnée au lac de Crop : le meilleur itinéraire

La randonnée jusqu'au lac de Crop

Parking : comment aller au lac de Crop ?

Avant de commencer la rando, première question : comment aller au lac de Crop ? Le lac est accessible par différents chemins de rando, mais pour le plus simple, vous devrez prendre la direction de Laval-en-Belledonne. Depuis le lieu-dit de Prabert, il vous faudra emprunter la route du Pré de l’Arc (D 528), et ce jusqu’au bout de sa partie goudronnée. Vous y trouverez deux petits parkings proches : le parking du pont de la Betta puis le parking du Muret, d’où part la rando. Le second dispose d’une source d’eau ainsi que de quelques tables de pique-nique.

On vous conseille d’arriver très tôt, ou d’éviter les jours de grande affluence comme les week-ends et le cœur de l’été. Comme beaucoup de randonnées accessibles autour de Grenoble, la rando du lac de Crop a vu sa popularité exploser ces dernières années. Et qui dit beaucoup de randonneurs, dit beaucoup de voitures sur les parkings. Une astuce : pensez au covoiturage !

L’itinéraire de la randonnée au lac de Crop

La montée au lac de Crop commence… par une descente, en direction du pont de la Betta, qui enjambe le ruisseau du Muret. La route forestière se remet alors à grimper, avant de rapidement rejoindre un sentier qui s’élève progressivement dans les sous-bois du ravin de l’Avalanche. Vous traversez ensuite le ruisseau du Crop, qui donne naissance sur votre droite à la cascade des Avoux, dont vous ne percevez qu’une lointaine rumeur.

Après quelques zig-zag, le terrain se découvre, vous arrivez à l’alpage et aux ruines du Habert de Crop, où vous prenez à gauche à l’embranchement : pensez bien à refermer les barrières derrière vous, surtout l’été, pour que les animaux ne s’échappent pas. Les sommets de Belledonne se dévoilent, comme le Jas des Lièvres (2325 m) à l’est, ou bien le Ferrouillet (2587 m), qui domine le lac de Crop, votre objectif du jour.

Le chemin remonte ainsi au milieu des myrtilles et rhododendrons en faisant une boucle en direction du sud-est. C’est là que la partie la plus physique commence : vous laissez le sentier du Habert de Ferrouillet pour grimper plein sud les derniers lacets de la balade, courts mais raides. Et après 2 heures de marche environ, vous arrivez au lac de Crop.

Difficile de ne pas être bouche bée devant le spectacle. Le lac de Crop, aux teintes parfois émeraude, est lové au creux d’une combe souvent enneigée, dominée par des sommets tout en minéralité : le Ferrouillet et ses différentes pointes sur votre gauche, puis le sommet Collomb (2601 m), le pic de la Pierre (2675 m), ou encore le Grand Replomb (2506 m). Et le panorama est tout aussi somptueux derrière vous : de l’autre côté de la vallée du Grésivaudan, le massif de la Chartreuse dévoile toute sa splendeur, avec les sommets de Chamechaude, du Charmant Som, ou de la Dent de Crolles ! Par temps clair, vous pouvez même apercevoir la Croix du Nivolet du côté de Chambéry.

Les plus motivés pourront continuer la balade jusqu’au col de la mine de fer (2400 m). Une ascension d’une heure supplémentaire, dans un décor digne de la haute-montagne, pour accéder à un point de vue surplombant le lac. Sinon, le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller.

Vos questions à propos du lac de Crop