Pic du Mondarrain : randonnée sur les hauteurs d’Itxassou

Publié le - Mis à jour le

Envie d'épicer un peu votre visite du Pays Basque à deux pas d'Espelette ? Venez randonner jusqu'en haut du Mondarrain ! Au menu de cette balade magique dans les Pyrénées-Atlantiques : des poneys en semi-liberté le long des sentiers, une flore préservée, et une vue sur la Côte basque et les montagnes du Labourd.

Pic du Mondarrain : randonnée sur les hauteurs d’Itxassou

Où se trouve le Mondarrain ?

Le sommet basque du Mondarrain se trouve au sud d’Itxassou, petite commune des Pyrénées-Atlantiques, non loin de la célèbre Espelette et de Bayonne. Cette montagne à la forme de pyramide surplombe de ses 749 m d’altitude la vallée de Laxia, qui la sépare d’un autre sommet très célèbre dans ce coin d’Aquitaine, l’Artzamendi.

Avec sa silhouette quasi symétrique et son sommet où flotte crânement l’Ikurrina - le drapeau basque - ce sommet de l’ancienne région du Labourd est reconnaissable entre mille. Il marque l’extrémité nord du massif de la Sierra de Gorramendi, avec une grande partie en territoire espagnol, de l’autre côté de la frontière toute proche.

Il est principalement connu sous le nom de Mondarrain, qui serait la contraction de arri-grain, signifiant “Haut-rocheux” en basque. Mais d’autres appellations lui sont accolées. Tout d’abord Monferrand, en relation à l’activité métallurgique qui y était pratiquée à l’époque romaine. On retrouve d’ailleurs des ruines d’une ancienne forteresse romaine à son sommet. Un autre nom est aussi employé, celui de Arranomendi, qui signifierait “Montagne de l’aigle”.

Quel que soit le nom que vous choisissez, suivez-nous pour une rando jusqu’au sommet du Mondarrain et sa vue imprenable sur le Pays Basque.

Les plus belles randonnées au Mondarrain

Rando facile jusqu’au Mondarrain

De la petite balade à la randonnée plus exigeante il y a de multiples façons d’arpenter les sentiers qui mènent au Mondarrain, tout dépend d’où vous partez. Car à la question “Où se garer pour aller au Mondarrain ?”, attention aux réponses qui pourraient faire grimper le prix de votre randonnée, avec des amendes de stationnement. En effet, jusqu’à récemment, beaucoup de personnes se garaient au plus près, sur la route Gerastoko Bidea, au niveau du col de Légarré.

Face à la hausse de la popularité de la balade, entraînant des problèmes de stationnement et des dangers pour la circulation, la municipalité d’Itxassou a dû sévir : selon un arrêté municipal du 23 mai 2018, les randonneurs souhaitant se rendre au Mondarrain ont interdiction de se garer sur la route Gerastoko Bidea et doivent stationner dans le village. Un temps de balade et un dénivelé supplémentaire à prendre en compte au moment de planifier la sortie.

Une fois traitée la question du parking, mettez vos plus belles chaussures de rando, on part se balader ! Les différents parcours de randonnée sont globalement accessibles, avec quelques passages escarpés et un peu techniques, notamment sur la fin.

Mais tout le long des différents sentiers que vous pourrez suivre, s’offrira à vous la richesse de la faune et de la flore du Pays Basque. Durant la balade au milieu des ajoncs et autres fougères, vous pourrez voir autour de vous se dessiner certains sommets de la région : le Baïgura, le Mont Ursuya ou l’Artzamendi (on en reparle plus loin).

Avant de rejoindre les tourbières typiques des flancs du Mondarrain et la forêt de hêtre qui l’entoure, vous aurez aussi la chance de croiser des promeneurs à quatre pattes : brebis qui paissent en troupeau, ou encore pottoks et betizus, respectivement poneys semi-sauvages et vaches sauvages qui font la popularité des reliefs alentours.

Après un dernier passage un peu plus raide où il faudra utiliser vos mains, vous arriverez au sommet du Mondarrain, avec sa vue à 360° sur une nature à couper le souffle, un horizon s’étendant jusqu’à la côte basque, et avec tout autour cette mer de collines vertes.

Et si l’envie vous prend d’étendre le plaisir, vous pourrez même y planter votre tente, mais dans certaines conditions. En effet, selon un règlement intercommunal (PDF), le bivouac est toléré mais pas le camping sur le Mondarrain. Alors si vous voulez profiter des étoiles sur ce sommet basque, vous savez quoi faire : se faire discret, avoir rangé la tente au petit matin, et laisser la nature intacte, comme vous l’avez trouvée en arrivant.

Randos autour du Mondarrain

L'Artzamendi, le grand voisin du Mondarrain

Comment parler du pic du Mondarrain sans parler de l’Artzamendi ? Situé à seulement quelques kilomètres au sud-est, l’Artzamendi est le plus haut sommet de la région du Labourd. Il est facilement reconnaissable, avec sa station radare civile qui le coiffe, tout en haut de ses 924 m.

Avec l’ascension de l’Artzamendi, donnez une petite saveur internationale à votre balade : l’Espagne est là, toute proche au sud. Les points de départ des balades se trouvent d’ailleurs pour certains tout proche de la frontière. Les falaises du côté espagnol sont d’ailleurs peuplées par une grande colonie de vautours fauves, qui commencent aussi à arriver du côté français.

Comme avec le Mondarrain, là encore l’étymologie est fluide, et le nom même d’Artzamendi possède deux traductions depuis le basque : hartza mendi ou “montagne de l'ours”, et artzain mendi, “montagne du berger”. Une différence de nom qui inquiéterait une brebis, mais pas un marcheur aguerri ! Et tant qu’on en est aux noms, l’Artzamendi est aussi appelé “L’enfer basque”. Alors oui il peut y faire un peu chaud, mais cette montagne et sa vue sur l’Espagne n’a rien d’infernale, à par peut-être pour les cyclistes qui décident d’y monter, et d’affronter sa verticalité : depuis Laxia, comptez une pente moyenne de 7,9%, avec des passages à 20% !

Envie d'en savoir plus sur l'Artzamendi ?

Lire l'article

Nos autres randonnées dans les Pyrénées-Atlantiques