Randonnée dépaysante dans les gorges de Colombières

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 7 février 2024

Un environnement naturel exceptionnel, des pépites historiques, un défi sportif plutôt accessible, des panoramas à couper le souffle… la randonnée des gorges de Colombières vous réserve bien des surprises. Suivez le guide, on vous emmène pas à pas découvrir une petite merveille de l’Hérault, dans le massif du Caroux. Les gorges de Colombières n’auront plus de secrets pour vous !

Un environnement naturel exceptionnel, des pépites historiques, un défi sportif plutôt accessible, des panoramas à couper le souffle… la randonnée des gorges de Colombières vous réserve bien des surprises. Suivez le guide, on vous emmène pas à pas découvrir une petite merveille de l’Hérault, dans le massif du Caroux. Les gorges de Colombières n’auront plus de secrets pour vous !

  • Longueur : 11 km
  • Durée : Entre 5 et 6 heures
  • Dénivelé : 800 m D+
  • Difficulté : difficile
  • Point de départ : Colombières-sur-Orb (Hérault)

5 bonnes raisons de randonner aux gorges de Colombières

Destination le parc national du Haut-Languedoc, pour une balade riche en découvertes dans les gorges de Colombières. Si vous aimez les paysages diversifiés, les chutes d’eau et les belles randos, celle-ci est probablement faite pour vous. Mais s’il en fallait plus pour vous convaincre, voici nos 5 meilleures raisons d’aller vous frotter à ce parcours :

  • Le sentier PR des gorges de Colombières a quelque chose d’exceptionnel qui plaira aux plus sportifs d’entre vous. En effet, on espère que vous aimez faire chauffer vos mollets, car cette randonnée pédestre possède l’un des plus gros dénivelés de l’Hérault (800 m D+).
  • Et qui dit dénivelé dit points de vue ! Vos efforts seront récompensés par de magnifiques panoramas sur la vallée de l’Orb et le ruisseau d’Arles dévalant les gorges de Colombières.
  • Sur son parcours, ce cours d’eau offre de belles cascades et piscines naturelles, invitant le randonneur à la baignade dans une atmosphère aux airs de bout du monde.
  • Dans le massif du Caroux, les rois, ce sont les mouflons. Soyez discrets et ouvrez grand les yeux, avec leurs cornes caractéristiques, impossible de les manquer.
  • Côté patrimoine, là aussi, cette rando saura satisfaire les esprits curieux. À quelques pas du sentier se trouvent d’impressionnantes habitations troglodytes construites à même la roche. Et ce n’est pas tout, puisque vous foulerez aussi des pavés historiques datant de l’époque romaine !

En bref, cette randonnée dans les gorges de Colombières ne manquera pas de vous impressionner. Et comme on aime vous guider sur les chemins, voici tout ce qu’il faut savoir sur l’une des plus belles randos de l’Hérault.

La randonnée des gorges de Colombières

Le massif et les gorges du Caroux

“On dirait la Corse tiens !” Une réflexion souvent entendue le long des chemins de randonnée du Caroux. Les fins connaisseurs de l’île de Beauté retrouveront la magie des reliefs accidentés (terrains de jeu des mouflons), des torrents aux reflets turquoise, d’un ensoleillement sans pareille et, surtout, des nombreuses gorges creusées dans la roche.

Car les gorges de Colombières ne sont pas seules. À seulement quelques kilomètres de là se trouvent aussi les gorges de Madale et les gorges d’Héric (plus célèbres, plus accessibles, mais moins sauvages), faisant ainsi du massif du Caroux un véritable paradis pour les randonneurs et grimpeurs en quête de paysages époustouflants.

Randonnée dans les gorges de Colombières

La toute première portion de cette rando dans les gorges de Colombières vous mène à travers une autre spécialité de la région : les châtaigneraies ! Ces écosystèmes abritent une biodiversité bien spécifique : sangliers friands de châtaignes, mais aussi chouettes hulottes, genettes ou salamandres peuplent les lieux.

Un premier passage en dalles rocheuses vous attend, menant aux fameuses habitations troglodytes (presque masquées par la végétation, elles se fondent dans leur environnement, gardez les yeux bien ouverts pour ne pas les manquer).

L’itinéraire est désormais plus exposé, dévoilant un panorama spectaculaire sur la vallée de l’Orb. L’ascension se poursuit, à l’aide de nouvelles dalles de pierre, jusqu’à atteindre les berges du ruisseau d’Arles. De nombreux randonneurs choisissent de s’arrêter à cette étape, pour profiter d’une belle expérience : la baignade dans les gorges de Colombières. Difficile de résister à l’invitation des cascades et vasques naturelles !

Rejoignez le gîte de la Fage (ainsi qu’un petit jardin botanique confidentiel à ne pas manquer quelques centaines de mètres plus loin), et vous voici repartis pour la suite de cette randonnée dans les gorges de Colombières. Le sentier, désormais moins fréquenté, grimpe encore un peu (promis, c’est presque terminé) avant d’atteindre le point culminant de ce parcours. Profitez d’une vue imprenable sur les gorges, puis entamez la descente, cette fois-ci à l’est du ruisseau d’Arles.

Les gorges de Colombières regorgent de mouflons

Soyez vigilants, vous êtes sur le territoire des mouflons ! Pour les observer à votre guise dans les gorges de Colombières, surtout en été, le parc national du Haut-Languedoc prodigue quelques conseils : privilégiez une randonnée tôt le matin, ou le soir avant le coucher du soleil, apportez une paire de jumelles, soyez silencieux et, surtout, patients.

Enfin, terminez cet itinéraire étonnant par une dernière découverte culturelle : la voie romaine caladée. Suivez les épingles de cette route pavée historique avant de rejoindre le chemin des Fleisses et le hameau des Seilhols. Quelques dernières marches pour terminer, et vous voici arrivés au terme de cette belle balade dans les gorges de Colombières !