Passerelle d’Holzarte : randonnée dans les gorges d'Olhadubi

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 21 février 2024

Amateurs de sensations fortes, venez faire une randonnée à la passerelle d'Holzarte. Parcourir ce pont suspendu de l’arrière Pays Basque, c'est l'assurance de vivre un moment inoubliable au milieu des très photogéniques gorges d'Olhadubi, joyaux des Pyrénées-Atlantiques (64). Rattachée à la commune de Larrau en plein pays historique de Haute-Soule, la passerelle d'Holzarte vaut autant pour le petit frisson qu’elle procure que pour la nature sauvage et foisonnante dans laquelle elle se trouve.

Amateurs de sensations fortes, venez faire une randonnée à la passerelle d'Holzarte. Parcourir ce pont suspendu de l’arrière Pays Basque, c'est l'assurance de vivre un moment inoubliable au milieu des très photogéniques gorges d'Olhadubi, joyaux des Pyrénées-Atlantiques (64). Rattachée à la commune de Larrau en plein pays historique de Haute-Soule, la passerelle d'Holzarte vaut autant pour le petit frisson qu’elle procure que pour la nature sauvage et foisonnante dans laquelle elle se trouve.

Faire une rando, c’est connu, ça permet de se vider la tête, de prendre de la hauteur sur les évènements, de vivre un moment suspendu. “Vide”, “hauteur” et “suspendu” ; ces trois mots prennent une autre dimension lors d’une randonnée à la passerelle d’Holzarte ! Une longueur de 70 m pour une hauteur de 180 m : il suffit de lire les chiffres concernant ce pont suspendu niché dans les reliefs de Larrau, dans les Pyrénées-Atlantiques (64), pour en saisir la grandeur.

Cette passerelle a été construite en 1920 par des ouvriers italiens d’une scierie pour joindre les deux côtés de la vallée des gorges d'Olhadubi, creusées 80 millions d’années plus tôt par la rivière de l’Olhadoko erreka. En effet, cette partie de la Haute-Soule (Basaburua en basque), qui abrite la plus grande hêtraie d’Europe, a longtemps été un haut lieu de l’exploitation forestière.

Aujourd’hui, elle est empruntée par des randonneurs en quête de balades en pleine nature dans les Pyrénées, et elle ouvre sur les plus beaux sentiers du Pays Basque. Alors mettez vos chaussures de randonnée, remplissez votre gourde et ouvrez votre appli randonnée : on part marcher jusqu’à la passerelle d’Holzarte.

La popularité de la passerelle d’Holzarte vient bien évidemment de la beauté de son panorama, mais aussi de sa facilité d’accès. Attention, on ne parle pas de la petite promenade digestive - il y a un petit peu de dénivelé - mais d’un sentier de randonnée pédestre bien entretenu.

Pour le départ, il n’y a pas quinze solutions, rendez-vous au niveau de l’auberge Logibar, à quelques kilomètres à l’est de Larrau. Le risque de se perdre sur cette randonnée est proche de zéro, vu qu’il n’y a qu’un seul sentier menant à la passerelle. Débarrassés des tracas de la navigation, vous aurez tout le loisir de vous immerger dans la nature de cette partie de la Haute-Soule. Chemin qui sillonne le long de la rivière de l’Olhadoko Erreka, sous-bois ou encore petite cascade, prenez le temps de faire des photos !

Le clou de la balade, la passerelle d’Holzarte, sera visible une première fois de loin, sorte de trait horizontal reliant les deux versants des gorges d’Olhadubi. Mais c’est en arrivant à son extrémité que vous prendrez conscience de son immensité, du vide qui se dessine en dessous d’elle. Mais n’ayez pas peur, cette passerelle restaurée en 2010 est régulièrement contrôlée.

Beaucoup de visiteurs arrêtent leur balade là et rebroussent chemin jusqu’au point de départ. Mais si vous avez encore un peu d’énergie, on vous conseille de continuer le parcours pour vous lancer sur une boucle qui vous prendra autour de 5 heures. Cinq petits kilomètres en plus pour aller faire un tour des gorges à flanc de colline, en passant par le Cayolar d’Olhadubi.

Des refuges similaires à celui-ci sont utilisés dans tout le Pays Basque par les bergers qui y passent l’été, pendant l’estive, après avoir fait monter leur bêtes dans la montagne lors de la transhumance. Mais au Cayolar d’Olhadubi, vous risquerez plutôt de croiser des marcheurs en itinérance, faisant ici une pause bien méritée. En effet, cette cabane se trouve sur le fameux sentier du GR® 10, la Traversée des Pyrénées, qui relie la Méditerranée à l’Atlantique avec un parcours de plus de 1000 km.

Vous n’avez pas prévu de marcher 50 jours, mais vous voulez quand même en prendre plein la vue ? La fin de la boucle va vous rassasier, avec une superbe vue sur les reliefs qui font le charme de la Haute-Soule.

La passerelle d'Holzarte vous a mis l'eau à la bouche, et vous voulez parcourir plus de sentiers en Haute-Soule ? Ca tombe bien, on a aussi quelques balades à vous proposer.

A commencer par l'ascension d'un géant, le Pic d'Orhy, point culminant de la Soule. Avec ses 2017 m d'altitude, cette montagne est la première "2000 m" des Pyrénées en partant de l'Océan Atlantique. Un petit goût d'alpinisme perché à la frontière espagnole, atteignable en une grosse heure, et avec un panorama de choix à son sommet : le golfe de Gascogne, le Pic d'Anie et les autres sommets de la chaîne des Pyrénées.

Si vous avez aimé les gorges d'Olhadubi, vous adorerez leurs voisines, les gorges de Kakuetta. Situées au sud-est de Larrau, juste avant Sainte-Engrâce, elles vous offriront aussi une balade riche en moments intemporels : lac émeraude, grotte ou encore cascades, vous en prendrez plein les mirettes.

Quelques petites choses à savoir avant d'aller à la passerelle d'Holzarte

Nos inspirations randos dans les Pyrénées-Atlantiques