Ravin des Arcs : sentier de randonnée dans les gorges du Lamalou

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 6 février 2024

Le ravin des Arcs est un incontournable de la randonnée pédestre dans l’Hérault. À Notre-Dame-de-Londres, à 30 kilomètres de Montpellier, la rivière du Lamalou a creusé les gorges du Lamalou, canyon verdoyant au milieu de la garrigue. Point d’orgue de cette balade familiale en Occitanie : le passage au niveau de son impressionnante arche sculptée par le cours d’eau. Différents sentiers de randonnée, faciles ou un peu plus longs et techniques, se rendent au ravin des Arcs. Venez découvrir ces itinéraires avec nous !

Le ravin des Arcs est un incontournable de la randonnée pédestre dans l’Hérault. À Notre-Dame-de-Londres, à 30 kilomètres de Montpellier, la rivière du Lamalou a creusé les gorges du Lamalou, canyon verdoyant au milieu de la garrigue. Point d’orgue de cette balade familiale en Occitanie : le passage au niveau de son impressionnante arche sculptée par le cours d’eau. Différents sentiers de randonnée, faciles ou un peu plus longs et techniques, se rendent au ravin des Arcs. Venez découvrir ces itinéraires avec nous !

  • Longueur : boucle de 3,8 km
  • Durée : entre 1h30 et 2h
  • Dénivelé : 200 m D+
  • Difficulté : modérée
  • Point de départ : pont de Masclac (Notre-Dame-de-Londres, Hérault)

Le ravin des Arcs, c’est le dépaysement assuré à seulement 30 kilomètres de Montpellier, dans l’Hérault. Plus précisément à Notre-Dame-de-Londres : c’est là que le Lamalou, un affluent de la rivière Hérault, a creusé il y a des millions d’années les gorges du Lamalou. Un paysage aride de garrigues, dont la roche calcaire a été grignotée par l’action conjointe de l’eau et du temps, créant un canyon exigu, bordé de massives falaises.

Ce décor à la fois minéral et plein de vie, labellisé “Grand site de France Gorges de l’Hérault” et Natura 2000, est à découvrir le long de différents sentiers de randonnée. Plus ou moins longs, et assez accessibles, ils permettent tous de découvrir le joyau du canyon, à savoir l’arche naturelle qui enjambe le Lamalou. Parfois torrent, parfois filet d’eau, la rivière changeante renouvelle à chaque fois l’expérience de rando.

Suivez le guide, on vous explique comment vous rendre au ravin des Arcs.

Le parking du ravin des Arcs se trouve à Notre-Dame-de-Londres, à 30 minutes au nord de Montpellier. Le petit parking se situe au bord de la D 986, juste avant le pont de Masclac. À partir de là, rien de plus simple, cap au nord sur le chemin de randonnée balisé du ravin des Arcs, qui démarre au niveau d’un panneau explicatif.

Le chemin caillouteux que vous empruntez remonte progressivement au cœur de la garrigue, jusqu’à ce que vous arriviez au niveau d’une étrange structure ronde sur votre droite. Il s’agit de la lavogne des Garels, une de ces mares artificielles typiques du sud de la France, qui collectent pour les élevages une eau qui se fait rare sur les reliefs calcaires.

Deux chemins s’offrent à vous : empruntez celui de gauche, qui remonte la colline au milieu des thyms, genévriers oxycèdres et autres asperges sauvages. Le sentier balisé continue ainsi à grimper sur les hauteurs des gorges, jusqu’à un sous-bois de chênes et d’érables, à travers des pierriers et le bois des Grabasses. Impossible de le manquer : ça et là, le sol noir indique la présence d’anciennes charbonnières, témoins du temps de l’exploitation forestière des lieux.

À l’embranchement, regardez à droite : vous apercevez l’arche naturelle qui vous tend les bras, en contrebas, au fond du ravin. Mais ne vous précipitez pas et faites attention, la descente peut s’avérer glissante par endroits. Doucement mais sûrement, vous arrivez alors au bord du Lamalou et de l’arche. Difficile de se dire que c’est la même rivière qui a façonné cette cavité géante, tant le débit est aujourd’hui parfois faible, presque inexistant. Des grottes, situées autour de l’arche, et où se réfugient des chauves-souris, en sont un autre témoignage. Elles font d’ailleurs partie des espèces protégées par un arrêté préfectoral de protection des biotopes, interdisant notamment de quitter les sentiers balisés du 15 janvier au 15 juin.

La suite de votre balade dépend ici de l’humeur de la rivière : en période de crue, il est formellement interdit de la traverser, et vous devez rebrousser chemin. Dans le cas contraire, vous descendez le long du cours d’eau, pour le traverser juste avant de photogéniques vasques et marmites, elles aussi creusées par l’érosion. En face, vous trouvez un chemin qui permet de gagner le haut des falaises qui dominent le ravin.

Après une ascension courte mais intense au milieu des parois rocheuses, vous atteignez un plateau. Sa beauté tient autant à la diversité des arbres qui le coiffent qu'à la vue qu’il offre aux randonneurs : autour de vous les puechs vous entourent et de l’autre côté de la plaine se dresse le pic Saint-Loup, sommet incontournable de la randonnée dans l’Hérault. En observant le panorama, vous atteignez (presque sans vous en rendre compte) l’embranchement de la lavogne des Garrels et juste après le point de départ de la balade.

À savoir avant d'aller au ravin des Arcs