Gorges de la Siagne : randonnée nature au fil de l’eau

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 24 janvier 2024

Amateurs de nature préservée et de milieux naturels accessibles, les Gorges de la Siagne vous attendent. Venez vous balader dans les alentours de la Siagne, cette rivière qui dessine la frontière entre le Var et les Alpes-Maritimes de la plus belle des manières : avec un cours d’eau riche en faune et flore à découvrir en randonnée.

Amateurs de nature préservée et de milieux naturels accessibles, les Gorges de la Siagne vous attendent. Venez vous balader dans les alentours de la Siagne, cette rivière qui dessine la frontière entre le Var et les Alpes-Maritimes de la plus belle des manières : avec un cours d’eau riche en faune et flore à découvrir en randonnée.

Où se trouvent les Gorges de la Siagne ?

On vous pose une colle : dans quel département situer les Gorges de la Siagne ? Dans le Var ? Dans les Alpes-Maritimes ? Dans les deux ou … entre les deux ? Ne vous cassez pas trop la tête : toutes les réponses sont valides.

La rivière de la Siagne prend sa source dans les Alpes-Maritimes, dans la commune d’Escragnolles, surnommée le Chemin des galants. Ce cours d’eau, long de plus de 44 km, serpente ensuite en direction du sud, avant d’aller se jeter dans la Méditerranée à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes.

Mais le Var dans tout ça ? Et bien quand on vous disait que cette rivière est entre les deux, on ne pourrait pas être plus précis : pour une grande partie de son tracé, la rivière marque la frontière administrative entre les deux départements. Notamment en amont, là où elle a creusé les fameuses gorges verdoyantes et pleines de vie. Une vie humaine, à l’image des nombreux vestiges qui fleurissent ça et là au milieu de la végétation. Mais aussi une faune et une flore riche dans ce lieu qui marque l’extrémité sud-ouest du parc naturel régional des Préalpes d’Azur, et où sont nichées grottes et autres petites cascades.

De nombreux sentiers de randonnée suivent les gorges, s’en éloignent un peu, jusqu’à des sommets qui vous permettent d’embrasser du regard cette partie de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Mais on vous a tout de même sélectionné deux immanquables pour débuter votre exploration de cette région riche en balades : le Pont des Tuves et l’Arche de Ponadieu.

Pont des Tuves : ancêtre de pierre au dessus des Gorges de la Siagne

Comment se rendre au Pont des Tuves ? Rien de plus facile, suivez le guide ! Ce sublime pont génois de 1802 enjambe le cours de la Siagne entre les communes de Saint-Cézaire-sur-Siagne dans les Alpes-Maritimes et de Montauroux dans le Var.

C’est depuis le côté varois que commence notre balade, au stade de Montauroux situé … chemin du stade. Vous remontez le chemin par le nord, avant de bifurquer à droite pour une descente assez raide jusqu’au Pont des Tuves, que vous atteignez en une trentaine de minutes. La beauté de ce pont en pierre très bien préservé est accentuée par le cadre enchanteur dans lequel il se fond, avec le vert des arbres et le turquoise de l’eau.

Si le temps se prête à la baignade, n’hésitez pas à aller piquer une tête dans l’eau (assez fraîche) au niveau de la petite plage en contrebas. Et si vous n’avez pas pensé à votre maillot de bain, vous pouvez aussi aller jeter un œil à la grotte et la cascade toutes proches. D’ailleurs, vous savez d’où vient ce nom de Pont des Tuves ? De la cascade justement, et de son calcaire déposé en tufs.

Cette boucle de 5,5 km de difficulté modérée se termine le long du cours d’eau, avec une dernière montée un peu raide jusqu’à votre point de départ.

Arche de Ponadieu : joyau naturel des Gorges de la Siagne

Pour le second immanquable à voir en randonnée dans les Gorges de la Siagne, on remonte un peu le cours de la rivière au nord-est pour se rendre à Saint-Vallier-de-Thiey dans les Alpes-Maritimes. C’est là qu’une petite merveille géologique vous attend, l’Arche de Ponadieu.

La balade commence par un petit sentier de crête au départ du bien nommé chemin de la Siagne, au parking du Calvaire. Attention où vous mettez les pieds, une fois empruntée la petite portion du GR®510 qui passe par là, la descente peut être un peu raide et caillouteuse. Prenez votre temps, ce qui vous attend 200 mètres en contrebas est là depuis longtemps.

L’arche naturelle de Ponadieu nécessite qu’on s’y arrête pour la contempler : cette cavité est une curiosité géologique aux origines diverses selon les croyances. En témoigne son nom à l’étymologie double : “lou pont natiou”, pont naturel résultant du dépôt de calcaire en tuf d’une source tarie aujourd’hui, ou “lou pont à Diou”, comme résultant d’une inspiration artistique divine.

Qu’importe celle que vous préférez, l’Arche de Ponadieu, avec ses eaux limpides au milieu des parois rocheuses, est encore une autre réponse à la question “Où se baigner dans la Siagne” ... pour ceux qui n’ont pas peur de l’eau froide.

Inspirations randos dans les Alpes-Maritimes et alentours