Lac d’Orédon : porte d’entrée du massif du Néouvielle

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 10 avril 2024

Envie de découvrir des lacs des Hautes-Pyrénées dans le massif du Néouvielle, montagne au cœur des Pyrénées ? Rendez-vous au lac d’Orédon ! Ce lac de barrage de la commune d’Aragnouet est un point de départ de choix pour découvrir ce coin d’Occitanie en randonnée pédestre. Venez arpenter les sentiers de cette zone montagneuse où l’eau est reine.

Envie de découvrir des lacs des Hautes-Pyrénées dans le massif du Néouvielle, montagne au cœur des Pyrénées ? Rendez-vous au lac d’Orédon ! Ce lac de barrage de la commune d’Aragnouet est un point de départ de choix pour découvrir ce coin d’Occitanie en randonnée pédestre. Venez arpenter les sentiers de cette zone montagneuse où l’eau est reine.

Autrefois sous forme de glace, aujourd’hui sous forme liquide : l’eau est centrale dans l’histoire du massif du Néouvielle. Cette petite chaîne de montagnes nichée au cœur des Hautes-Pyrénées (65), entre la vallée des Gaves et la vallée des Nestes, doit sa topographie actuelle faite de cirques à fonds plats et arêtes en "chenilles" à des glaciers du Quaternaire. Quelques millions d’années plus tard, la glace a laissé la place à l’eau, et en quantité : la réserve naturelle du Néouvielle, créée en 1936, compte pas moins de 70 lacs.

Le lac d’Orédon est l’un d’eux. Ce lac de 46 hectares est situé sur la commune d’Aragnouet, à la limite avec Saint-Lary-Soulan, en Occitanie. Perché à 1 849 mètres d’altitude, ce plan d’eau traversé par la rivière de la Neste de Couplan a été relevé par un des premiers barrages pyrénéens, terminé en 1884.

S’il est un haut lieu d’étude scientifique, avec la fondation en 1922 d’un laboratoire de biologie sur ses rives, le lac d’Orédon est surtout connu pour être le point de départ des plus belles randonnées pédestres du massif du Néouvielle, voire des Pyrénées.

Partez randonner au Lac d’Orédon avec l’appli Decathlon Outdoor
Télécharger l'app
Decathlon Outdoor disponible sur Google PlayTélécharger Decathlon Outdoor dans l'App Store

Plus qu’une destination de randonnée à proprement parler, le lac d’Orédon est là où les balades commencent, à la journée, ou même en itinérance. En effet, entre sa zone de bivouac (une des deux zones autorisées dans la réserve), son refuge et son chalet, on comprend vite que les alentours promettent des aventures sur plusieurs jours.

Que vous veniez pour la journée ou plus longtemps, il y a de fortes chances pour que vous mettiez le cap au nord, en direction du lac d’Aubert et du lac d’Aumar. Depuis le parking, il vous suffira de vous lancer sur le sentier qui longe le nord du lac, dit de la Montagne d’Aumar. Un titre qu’il n’a pas volé : ça grimpe fort au milieu des pin à crochets, cette espèce endémique qui abonde jusqu’à 2 800 mètres d’altitude.

Le circuit va ensuite atteindre la zone des laquettes, cette série de petits plans d’eau naturels qui font la renommée de la réserve. Ouvrez l’œil, vous pourrez peut-être y observer des espèces typiques de la région, comme le crapaud accoucheur, qui peut rester près de 10 ans à l’état de têtard, ainsi que le desman ou “rat-trompette”, mammifère semi-aquatique de la famille des taupes. Avec ses tourbières, landes à rhododendrons et pelouses alpines, le massif du Néouvielle est en effet un trésor de biodiversité.

Vous entendez des marmottes siffler autour de vous, et des grands tétras vous survolent et vous surveillent, ce n’est pas le moment de flancher, vous arrivez à destination, les lacs voisins d’Aubert et d’Aumar. Là plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez faire le tour de ces lacs de la vallée d’Aure et redescendre en direction du lac d’Orédon. Mais les plus motivés pourront se lancer sur le tour du Massif du Néouvielle. Au programme : un circuit de 4 jours de randonnée, en bivouac ou par les 5 refuges du massif, qui emprunte même une partie du GR® 10, la fameuse Traversée des Pyrénées. Une promesse de lacs, de montagnes et de nature avec ce que le Parc national des Pyrénées a de plus beau à offrir.

On parle de Néouvielle depuis le début de cet article, mais savez-vous d’où vient ce nom ? Il s’agit de la contraction des mots occitans de nèu et de vielha, signifiant "ancienne neige". Un nom qui allait à merveille au pic du Néouvielle et à ses 3 090 mètres d’altitude, dont les versants nord et ouest présentaient autrefois trois petits glaciers ainsi que des névés. Les glaciers ont malheureusement presque disparu, mais le pic du Néouvielle (ou pic d’Aubert pour certains) est toujours là, et bonne nouvelle pour nous, on peut s’y rendre en randonnée !

Ici on ne parle pas d’une petite promenade : au départ du lac d’Aubert, il faudra compter près de 4h30 pour venir à bout des près de 800 mètres de dénivelé positif. Une randonnée difficile pour personnes expérimentées, avec des passages techniques à travers des pierriers et parfois quelques névés. Mais l’effort est récompensé une fois arrivés au sommet, avec une vue à 360° sur les lacs de cap de Long, d’Aubert et d’Aumar, et plus loin sur Gavarnie et le pic du Midi.

À savoir avant d'aller au lac d'Orédon