Cirque d’Estaubé : les meilleures randonnées à faire

Publié le 7 décembre 2023 - Modifié le 21 février 2024

Le Cirque d’Estaubé est un incontournable des randonnées pédestres dans les Pyrénées. Moins célèbre que son voisin le Cirque de Gavarnie, ce mur calcaire des montagnes des Hautes-Pyrénées est accessible par un sentier de promenade facile, et peut être le point de départ de parcours de randonnée plus difficiles. Suivez-nous, on vous explique tout !

Le Cirque d’Estaubé est un incontournable des randonnées pédestres dans les Pyrénées. Moins célèbre que son voisin le Cirque de Gavarnie, ce mur calcaire des montagnes des Hautes-Pyrénées est accessible par un sentier de promenade facile, et peut être le point de départ de parcours de randonnée plus difficiles. Suivez-nous, on vous explique tout !

Si on vous dit "cirque calcaire" et "Pyrénées", vous pensez tout de suite au … Cirque d’Estaubé. Ah non ? Bon d’accord, il faut l’avouer, il est moins connu que son célébrissime voisin le Cirque de Gavarnie. Mais le Cirque d’Estaubé n’a pas à rougir, loin de là, il fait la fierté des Hautes-Pyrénées.

Le Cirque d’Estaubé se situe au sud-est de Gavarnie-Gèdre et marque la frontière avec l’Espagne. Il fait partie du cercle très fermé des cirques glaciaires des Pyrénées, qui sont au nombre de neuf. Reconnaissance ultime, ce géant formé à l’air glaciaire est un des trois à être inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, aux côtés du cirque de Gavarnie et du cirque de Troumouse, dans le site Pyrénées Mont-Perdu.

Mais assez parlé, partons à la rencontre du Cirque d’Estaubé en rando. Découvrez nos itinéraires préférés pour observer de loin, de près, voire de très près ce géant d’Occitanie.

La meilleure balade pour se rendre au Cirque d’Estaubé débute au niveau du lac des Gloriettes et du barrage du même nom. Vous y trouverez un petit parking pour vous y garer. Pensez à venir tôt le matin : même s’il ne souffre pas (trop) de la surfréquentation de Gavarnie, le Cirque d’Estaubé attire beaucoup de monde, surtout l’été.

Le sentier de randonnée, facile et accessible, débute juste après avoir traversé le barrage. À partir de là, difficile de vous perdre : suivez l’unique sentier qui mène aux parois abruptes de ce géant de calcaire qui se dessine au loin, par-delà les alpages. Le chemin remonte doucement le cours du torrent du Gave d’Estaubé, qui ça et là crée des petites cascades.

Pensez à lever la tête, et observez les montagnes qui vous entourent : le Mounherran (2783 m) d’un côté, le pic du Piméné (2801 m) de l’autre suivent votre progression dans la vallée, au milieu des vaches et des brebis. Un petit panneau indique que vous entrez au cœur du Parc national des Pyrénées, sanctuaire de ce que la nature a de plus précieux dans le pays.

Vous arrivez alors dans la vallée du Pla d’Ailhet, en prenant la pleine mesure du Cirque d’Estaubé qui se dresse devant vous. Il semble gigantesque ? Il l’est : son point le plus haut, le Grand Astazou, culmine à 3071 m d’altitude. Ne rebroussez pas chemin trop tôt, et continuez jusqu’à la cascade du Pla d’Ailhet, qui vaut le détour.

À partir de là, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez rentrer au lac des Gloriettes, en n’omettant pas de passer par la pittoresque cabane d’Estaubé. Mais si vous avez l’âme d’un montagnard et que les conditions climatiques le permettent, vous pouvez grimper en haut du Cirque d’Estaubé. Au menu : plusieurs centaines de mètres de dénivelé positif en plus, au milieu d’un univers très minéral, avec une dernière partie ardue dans un pierrier. Mais la fatigue disparaîtra une fois arrivés à la Brèche de Tuquerouye (2665 m). Devant vous se dévoile l’Espagne et l'impressionnant Mont Perdu (3 348 m) ou Monte perdido.

Une vue qui mérite de s’y attarder, et ça tombe bien, vous pouvez vous arrêter au refuge de Tuquerouye. Et ne vous fiez pas à sa petite taille, ce petit refuge de 12 couchages est à la fois le plus haut, mais aussi le plus vieux refuge des Pyrénées, ayant été construit en 1890 !

Vous êtes allés au pied de la cascade du Pla d'Ailhet, ou vous êtes même allés jusqu'en haut de la brèche de Tuquerouye et vous en voulez encore ? Ca tombe bien, on a quelques recommandations de randonnées à faire dans les alentours du Cirque d'Estaubé.

Tout d'abord, si vous n'y êtes pas encore allés, allez au plus vite découvrir le Cirque de Gavarnie ! Tout comme son voisin, ce cirque glaciaire est ultra accessible, avec une balade débutant au cœur du village de Gavarnie. Suivez le cours de la Gave de Gavarnie et ce colosse de calcaire vous attendra au bout d'une heure de marche, avec sa cascade hors-norme : haute de 423 m, la cascade du Cirque de Gavarnie est la plus haute de France métropolitaine.

Ensuite, pour compléter le triptyque des cirques d'exception de ce coin des Pyrénées, cap sur le Cirque de Troumouse. Le départ se trouve à Gavarnie-Gèdres, tout au bout de la D922, au hameau de la Chapelle de Héas. Une magnifique randonnée en boucle de plusieurs heures, qui passe notamment par le lac des Aires et par la fameuse statue de la Vierge de Troumouse, non loin de la cabane du même nom.

Enfin (mais la liste est loin d'être exhaustive), vous pourrez aussi aller tutoyer les sommets en vous rendant à la brèche de Roland. Au menu une ascension jusqu'au glacier du Taillon et une nuit en refuge à plus de 2500 m d'altitude, sur les hauteurs du Cirque de Gavarnie.